4 pathologies pouvant occasionner des troubles digestifs

Les troubles digestifs sont souvent une source d’inquiétude et sont très inconfortables. Que ce soit les problèmes de transit, les douleurs abdominales, les ballonnements ou les flatulences. Heureusement, la majorité du temps, ils ne sont que temporaires et ne disparaissent naturellement. Cela peut être causé par un virus, une intolérance ou une intoxication alimentaire. Mais parfois, c’est plus long, il est nécessaire de réaliser certains examens afin de déterminer la cause. Voici donc quatre maladies qui peuvent provoquer des troubles digestifs sur une durée plus ou moins longue.

La rectocolite hémorragique

La rectocolite hémorragique ou RCH, est une maladie chronique inflammatoire touchant le gros intestin (Le colon) et le rectum. Des lésions se forment sur toute cette partie du tube digestif et elle évolue par poussées. Celles-ci peuvent être plus ou moins longues.

Ce sont généralement les personnes de 30 à 40 ans qui sont touchées et les symptômes sont des pertes, de sang, des diarrhées, des besoins impérieux d’aller à la selle ou encore une grande fatigue.

On ne connaît pas vraiment la cause, mais il y aurait des prédispositions génétiques ou un déséquilibre de la flore intestinale. De plus, les pays européens seraient plus touchés. L’environnement jouant ainsi un rôle.

Le syndrome de l’intestin irritable

Un peu comme la rectocolite hémorragique, il y a peu d’informations sur le syndrome de l’intestin irritable et on a du mal à en déterminer l’origine. Pour faire simple, ce serait un trouble de la motricité intestinale qui entraînerait divers symptômes. Les personnes atteintes de cette maladie peuvent être constipés, avoir la diarrhée ou une alternance de ces deux symptômes.

Ce trouble est un diagnostic par élimination. En effet, quand on ne trouve pas de maladie après avoir fait des examens comme la coloscopie, on classe le diagnostic dans les troubles fonctionnels intestinaux.

Elle est handicapante, car certaines personnes ont de fortes douleurs et peuvent aller aux toilettes très régulièrement (Ou à l’inverse très peu). Mais elle n’est pas grave et n’a aucun impact sur la qualité de vie.

Un régime sans FODMAPest souvent préconisé dans ce cas. Il améliore très souvent la qualité de vie des malades.

Le cancer du côlon

Le cancer du côlon est souvent détecté tard, car il ne provoque pas de symptômes pendant très longtemps. C’est pour cette raison qu’on préconise de réaliser des coloscopies régulièrement à partir de 50 ans. Cela permet d’anticiper et d’éviter que le cancer ne se propage, afin d’être traité le mieux possible. C’est l’un des cancers les plus répandus et il peut être évité avec cette prévention.

Fréquemment les premiers signes sont similaires aux deux maladies ci-dessus avec des douleurs abdominales et une modification du transit (Diarrhée ou constipation). Il y a aussi souvent du sang dans les selles.

La maladie de Crohn

ette pathologie peut toucher tout le tube digestif. L’inflammation peut se rependre parfois de l’anus à la bouche, mais majoritairement elle touche l’intestin grêle, le colon et l’anus.

Comme la RCH, elle évolue par poussées plus ou moins intenses et les symptômes sont semblables aux autres pathologies de cette liste avec généralement une perte de poids. On la découvre entre 20 et 30 ans la plupart du temps.

Passionnée par le domaine de la santé, je partage mes connaissances et mes astuces pour vous aider. N'hésitez pas à vous contacter si vous souhaitez écrire des articles pour le site.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire