Comment se manifeste le mal de dos en milieu de travail ?

Le mal de dos est un problème répandu en milieu professionnel. Il en existe de nombreux types occasionnant des degrés de douleur variables. Ils peuvent être définis en fonction de leur intensité (aiguë, chronique ou mécanique) ou de leur localisation (cervicales ou lombaires). Ces douleurs sont souvent dédramatisées puisque dans 90% des cas, le mal de dos est une lombalgie commune, c’est-à-dire qu’il n’entraîne pas une évolution vers une chronicisation de la douleur. Quelles sont les manifestations du mal de dos en milieu de travail ? Comment le prévenir ?

Les manifestations et causes du mal de dos

Le mal de dos est une cause fréquente d’invalidité chez le salarié. En France, les premières causes sont liées à des contraintes posturales, mais aussi au stress : les mauvaises postures, les postures en flexion latérale, les postures statiques prolongées (position assise prolongée, position debout prolongée), etc. Les corps de métier les plus touchés par cette maladie professionnelle sont surtout les activités de manutention manuelle de charge. Le fait de lever une charge, de la porter, de la transporter, l’effort de pousser avec des tire-palettes, mais également les vibrations transmises au corps entier sont des facteurs de risque du mal de dos.

Il peut revêtir plusieurs formes : lombalgie, courbure cervicale, hernie discale (en savoir plus ici). On estime que 90% de la population mondiale a présenté au moins une fois un problème de mal de dos. C’est la première cause d’arrêt de travail et d’invalidité chez les salariés de moins de 45 ans.

Prévention et traitement du mal de dos

  • Prévention du mal de dos

Afin de prévenir le mal de dos, l’entreprise peut organiser les postes de travail de ses salariés dans l’optique de diminuer les risques. Cela passe par la réduction de la hauteur ou la profondeur de prise de charge, la distance de transport ou encore la température du lieu de travail.

Mais, de son côté, le salarié peut également être un acteur. Il doit adopter de bons gestes et pratiquer une activité physique régulière, éviter la sédentarité et le surpoids (excès de poids), etc. Il peut, pour cela, recourir aux solutions de Docti Posture.

  • Que faire en cas de mal de dos ?

Un salarié qui a mal au dos doit prioritairement consulter son médecin traitant. Si c’est une lombalgie en phase de chronicisation, il est important que le salarié prenne contact avec le service de santé au travail. Le médecin du travail évaluera de façon précise son état pour comprendre l’étiologie du mal de dos du salarié. Une évaluation pronostique doit également être faite sur les éventuelles incapacités qu’il peut y avoir pour la reprise du travail afin d’aménager un poste de travail adapté au salarié. Il faut absolument que le salarié consulte le spécialiste de santé pendant son arrêt de travail, surtout si ce dernier dépasse trois mois.

Un arrêt qui se prolonge au-delà de six mois pour un problème de lombalgie a 50% de risque que le salarié ne reprenne pas son poste de travail. Il est important d’agir le plus en amont possible. Le salarié doit être aussi acteur de sa rééducation pour avoir un résultat fonctionnel pour une reprise de travail dans de bonnes conditions.

Passionnée par le domaine de la santé, je partage mes connaissances et mes astuces pour vous aider. N'hésitez pas à vous contacter si vous souhaitez écrire des articles pour le site.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire