Comment prévenir une angine blanche ?

Causée par un virus ou une bactérie, l’angine est une inflammation des amygdales et du larynx. L’angine est classée dans la catégorie des pathologies ORL (oto-rhino-larynx), c’est-à-dire des pathologies touchant le nez, la gorge ou les oreilles et, se manifeste sous deux principales formes en fonction de la couleur de l’organe enflammé. Ainsi, lorsque les amygdales sont rouges, on est en présence d’une angine rouge (érythémateuse) ou, si un enduit pultacé blanc grisâtre les parsème de taches blanchâtres, on parle alors d’angine blanche (érythémato-pultacée). Cependant, bien que touchant plus de neuf millions de personnes chaque année, l’angine est généralement assez simple à soigner et surtout, à prévenir.

Dans les lignes qui suivent, nous allons vous présenter quelques astuces qui vous permettront d’éviter de contracter une angine blanche.

Quels sont les symptômes de l’angine blanche ?

Causée par une bactérie, le streptocoque béta-hémolytique, ou par le virus Coxsackie A, l’angine blanche se manifeste généralement de la même façon quel que soit le mode de contraction. Ainsi, l’angine blanche se caractérise par un mal de gorge, des migraines, une fièvre modérée ainsi que l’apparition des ganglions.

Notons qu’il peut arriver que le sujet atteint manifeste des difficultés à parler et dans les cas extrêmes, perde même l’usage de la parole.

Comment prévenir une angine blanche ?

Comme pour toute maladie, il existe plusieurs moyens pour se prévenir de l’angine blanche et en limiter la propagation. Ces mesures passent par le respect de quelques règles d’hygiène simples.

  • La première mesure d’hygiène que nous vous recommandons pour la prévention de l’angine blanche consiste à se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon. Étant donné que nous nous servons régulièrement des mains pour manipuler nos aliments, manger et même toucher nos organes, se laver les mains permet d’éliminer plus de 90 % des bactéries présentes dans la nature et pouvant être responsable d’une angine blanche.
  • La seconde mesure consiste à utiliser des solutions hydro-alcooliques pour se désinfecter non seulement les mains, mais notre environnement. Ces produits sont très efficaces contre de nombreux microbes transmissibles, les bactéries et même les virus.
  • En cas de toux, ou d’éternuement, il est recommandé d’utiliser des mouchoirs en papier à usage unique. Cela vous protégera de la réinfection si éventuellement vous avez déjà des germes dans votre organisme. Il est également recommandé de tousser et d’éternuer dans le coude afin d’éviter la propagation des germes.
  • Le port d’un masque est également recommandé en public car cela vous protège et protège également les personnes autour de vous.
  • Afin d’éviter que votre environnement soit moisi ou renfermé, il est recommandé comme cinquième mesure de bien aérer votre maison au moins 20 minutes par jours. Cela permet également grâce aux rayons du soleil d’éliminer plusieurs agents pathogènes, les spores et les champignons.
  • Enfin, il est recommandé également de nettoyer régulièrement vos objets courants (téléphones portables, clavier d’ordinateur, clés, jouets d’enfants, etc.). En effet, beaucoup de microbes ont tendance à se déposer sur ces objets du quotidien et un nettoyage régulier vous prémunira des cas de maladie telle que l’angine blanche.

Notons que certaines personnes sont dites à risques, car elles sont plus susceptibles de contracter la maladie. Ainsi, les enfants de plus de trois ans et les adolescents sont plus susceptibles de contracter une forme virale de l’angine blanche. D’où la nécessité d’observer scrupuleusement au quotidien les mesures d’hygiène.

Conclusion

Comme nous l’avons vu, l’angine blanche est une pathologie due à une inflammation des amygdales et du larynx. Elle se soigne heureusement assez facilement par la prise des anti-douleurs ou des antibiotiques en fonction du mode de contraction. Heureusement, comme nous vous l’avons expliqué, il existe également quelques mesures barrières contre cette maladie dont la forme bactérienne sévit généralement entre fin automne et début de printemps alors que la forme virale, quant à elle, sévit toute l’année.

Passionnée par le domaine de la santé, je partage mes connaissances et mes astuces pour vous aider. N'hésitez pas à vous contacter si vous souhaitez écrire des articles pour le site.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire