Comment se débarrasser de l’insomnie avec l’hypnose ?

Vous avez des difficultés à dormir ? Vous aimeriez passer une bonne nuit de sommeil sans avoir recours à tous ces somnifères qui vous rendent dépendant ? Heureusement, il existe des techniques thérapeutiques simples comme l’hypnose pour lutter contre l’insomnie, et vous aider à mieux dormir. Afin de vous aider à retrouver une bonne nuit de sommeil, nous vous expliquons comment vous débarrasser de l’insomnie avec l’hypnose.

Des séances d’hypnothérapie

insomnieEn aidant à lutter contre le stress et l’angoisse, l’hypnose permet également de lutter contre les troubles du sommeil. Ainsi, l’hypnose pour l’insomnie est une technique thérapeutique très efficace qui vous aidera à retrouver une bonne nuit de sommeil. Pour se faire, quelques séances avec un l’hypnothérapeute comme Axel Zouaoui suffisent. Évidemment, comme pour toutes consultations, ces séances se déclinent en plusieurs phases.

 Première phase

La première étape de la consultation consiste à s’entretenir avec le patient pour identifier avec précision les causes de son trouble. Lors de cet entretien, il s’agit pour l’hypnothérapeute de recueillir un maximum d’informations sur son patient. Il interprète ensuite ces données, ce qui lui permet d’identifier le type d’insomnie et le traitement adéquat selon le patient.

Deuxième phase

Il s’agit de la phase de relaxation. À cette étape, l’hypnothérapeute murmure certaines phrases à l’oreille du patient pour l’amener à se détendre totalement. Il peut également lui demander de faire le vide autour de lui et de se focaliser sur un objet. L’objectif étant de permettre au patient de créer un sentiment de familiarité avec son environnement de base. De cette manière, le cerveau se libère de toutes pensées négatives et les muscles du corps se détendent plus facilement.

Troisième phase

À cette étape, le thérapeute suggère à son patient des pensées positives. Pour y arriver, il crée des conditions dans lesquelles le patient se sent en parfaite harmonie. Il peut s’agir d’une métaphore comme une belle journée ensoleillée sur une plage paradisiaque pour suggérer l’entrée dans le sommeil. L’objectif est de créer autour de lui un univers où il se sent assez en sécurité pour pouvoir s’endormir.

Quatrième phase

Cette étape consiste à aider le patient à lutter contre ses peurs. Il s’agit de le rassurer et de lui faire comprendre que même endormie, une partie de sa conscience reste éveillée. Comme pour la mère qui entend les pleurs de son enfant même dans son sommeil. On le rassure en lui suggérant l’existence d’un gardien du sommeil qui le réveillera autant de fois que nécessaire. Grâce à cette idée, il pourra donc ouvrir les yeux et se réveiller à chaque fois qu’il en ressentira le besoin.

Cinquième phase

Cette étape clôture la séance d’hypnose. L’hypnothérapeute demande au patient de confirmer par un signe qu’il a vécu une expérience sensorielle. Puis, il compte jusqu’à 5 pour sortir le patient de son sommeil. Il lui demande ensuite d’ouvrir les yeux et de s’étirer. Ensuite, se poursuit un échange avec le patient pour recueillir ses impressions après la séance et ses attentes pour la suite.

Dès les premières séances, le patient verra la qualité de son sommeil s’améliorer. Il passera des nuits plus longues et aura au fur et à mesure plus de facilité à s’endormir.

L’autohypnose

Afin de consolider son traitement, et d’améliorer son sommeil, le patient peut avoir recours à l’autohypnose. Cette technique lui permettra de se relaxer pour retrouver un sommeil réparateur.

En effet, l’autohypnose permet de se couper des éléments extérieurs comme le bruit ou la lumière, qui troublent le sommeil. Elle permet également de lutter contre les causes premières du trouble du sommeil comme :

  • le stress ;
  • l’anxiété ;
  • angoisse, etc.

Pour lutter contre l’insomnie, il existe plusieurs techniques d’autohypnose. La plus simple à réaliser se décline en trois étapes.

La première étape consiste à éteindre les lumières de la chambre et à s’installer dans son lit en fixant le plafond. Il s’agira ensuite d’inspirer et d’expirer lentement 10 fois au moins. Ensuite, lorsque vous vous sentirez prêt, fermez délicatement vos yeux.

La seconde étape consiste à détendre le corps et l’esprit à travers des pensées positives. Pour y arriver, vous pouvez par exemple vous imaginer dans un endroit familier. Il doit s’agir d’un lieu apaisant où il fait nuit et dans lequel vous aviez l’habitude de bien dormir. Pourquoi pas votre chambre d’enfant ? Immergez-vous le plus possible dans cet univers parallèle en pensant à tous les petits détails que vous adoriez en ce lieu.

La troisième étape consiste à rejoindre ce lieu paradisiaque qui occupe vos pensées. Regagnez votre chambre d’enfant, et détendez-vous. Ressentez cette paix et cette quiétude qui vous guide à chaque fois que vous franchissez le seuil de cet endroit. Imaginez-vous blottis dans ces draps doux et protecteurs. Laissez le sommeil vous envahir et passez une belle et douce nuit.

Que vous fassiez appel à un professionnel ou que vous optiez pour l’autohypnose, au fil du temps, vous verrez votre sommeil s’améliorer progressivement.

Passionnée par le domaine de la santé, je partage mes connaissances et mes astuces pour vous aider. N'hésitez pas à vous contacter si vous souhaitez écrire des articles pour le site.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire