Comment le Yoga peut aider contre la scoliose

Lorsqu’elles cherchent des moyens de gérer leur scoliose, de nombreuses personnes se tournent vers l’activité physique. Le yoga est une forme de mouvement qui a gagné beaucoup d’adeptes dans la communauté des personnes atteintes de scoliose.

La scoliose, qui entraîne une courbure latérale de la colonne vertébrale, est souvent associée aux enfants et aux adolescents, mais des personnes de tous âges peuvent souffrir de ce trouble. Et la colonne vertébrale, comme le reste de notre corps, peut changer avec le temps.

Comme l’explique Ohmybuddha, l’activité physique, comme une pratique régulière du yoga, est une forme de traitement que votre médecin peut vous recommander pour vous aider à surmonter les difficultés et les douleurs qui accompagnent la scoliose.

Cela dit, il y a certaines choses à prendre en compte avant de se lancer dans une séquence de yoga. Voici quelques conseils et mouvements pour vous aider à démarrer.

Pourquoi le yoga est bénéfique pour la scoliose

Le yoga peut s’avérer très utile pour les personnes atteintes de scoliose, notamment en raison de la combinaison de souplesse et de stabilisation du tronc nécessaire pour exécuter correctement les poses de yoga.

Étirer et renforcer les côtés du corps

Lors de la pratique du yoga, certaines parties du corps sont étirées et que d’autres sont forcées de se contracter en effectuant divers mouvements qui nécessitent le maintien prolongé d’une certaine position. Il en résulte souvent une mobilité accrue de la colonne thoracique.

Diminuer la douleur et la raideur

Lorsqu’on examine la colonne vertébrale, en particulier pour les personnes atteintes de scoliose, on pense à deux concepts concernant sa stabilité : la forme et la fermeture de la force.

En renforçant la fermeture de la force, qui est composée de muscles et de tissus conjonctifs qui maintiennent la colonne vertébrale dans un alignement correct, on peut souvent constater une diminution de la douleur et une amélioration de la fonction globale.

L’activité physique, comme le yoga, peut favoriser le maintien d’une colonne vertébrale neutre ou améliorer l’alignement général.

Maintenir ou améliorer la position de la colonne vertébrale

En fait, une étude menée auprès de 25 patients atteints de scoliose a révélé que ceux qui effectuaient la pose de la planche latérale voyaient une amélioration de la courbe scoliotique primaire de la colonne vertébrale .

Pour constater cette amélioration, les participants ont pratiqué la posture de yoga pendant 90 secondes, en moyenne 6 jours par semaine, pendant un peu plus de 6 mois.

Avantages potentiels du yoga pour la scoliose :

  • Etire les zones tendues par la courbure de la colonne vertébrale
  • renforce les zones affaiblies par la position de la colonne vertébrale
  • renforce l’ensemble du tronc
  • gestion de la douleur
  • améliore la mobilité et la souplesse
  • maintient ou améliore la position de la colonne vertébrale

Pratiquer le yoga avec une scoliose

Poses de yoga pour la scoliose

Les postures de yoga recommandées pour la scoliose sont les suivantes :

  • La demi-flexion avant (Ardha Uttanasana)
  • Le chien tête en bas (Adho Mukha Svanasna) avec une ceinture autour d’une porte pour tirer et allonger la colonne vertébrale.
  • Pose du criquet (Salabhasana)
  • Pose du pont (Setu Bandha)
  • Planche latérale (Vasisthasana)
  • Lever les jambes en position couchée sur le côté (Anantasana)
  • Pose de la montagne (Tadasana)

Autres exercices d’étirement pour la scoliose

Utilisez des traversins, des rouleaux ou d’autres accessoires pour vous étirer.

L’ouverture du dos avec soutien, par exemple en s’allongeant sur un traversin, et la respiration corrective, par exemple en s’allongeant sur le côté, là où se trouve le sommet de la courbe de la scoliose, peuvent être bénéfiques. Cela permet d’ouvrir la respiration et de corriger la courbe.

Pratiquez votre posture

Essayez de faire des rotations de la colonne vertébrale et des flexions latérales en douceur.

Des mouvements simples comme la rotation de la colonne vertébrale et les flexions latérales peuvent également être très utiles pour remédier au déséquilibre. Cependant en raison de l’asymétrie, ces mouvements seront sensiblement plus difficiles d’un côté que de l’autre.

L’objectif est d’améliorer l’amplitude des mouvements et la fonction du côté le plus faible. Par exemple, si la torsion vers la droite est plus difficile, c’est sur ce côté que nous nous concentrerons. Vous pouvez faire des torsions et des flexions latérales dans une position assise simple, sur le sol ou sur une chaise.

Renforcez votre tronc

Cela dit, une partie au moins du travail doit être active, ce qui signifie que vous utilisez les muscles du tronc et du dos pour exécuter le mouvement, plutôt que d’utiliser vos mains ou vos bras pour vous mettre en position. Les résultats à long terme exigent un renforcement plus actif pour amener la colonne vertébrale dans une position plus neutre.

Recherchez l’équilibre, pas la symétrie

Bien qu’une symétrie parfaite ne soit pas toujours réalisable, ni même nécessaire le fait d’y travailler peut contribuer à atténuer l’inconfort et à améliorer le fonctionnement général.

Passionnée par le domaine de la santé, je partage mes connaissances et mes astuces pour vous aider. N'hésitez pas à vous contacter si vous souhaitez écrire des articles pour le site.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire