Qu’est-ce qu’une malformation cardiaque congénitale ?

Les malformations cardiaques congénitales sont le type d’anomalie congénitale le plus courant. Grâce aux progrès des soins et des traitements médicaux, les bébés atteints de maladies cardiaques vivent plus longtemps et en meilleure santé. Découvrez-en plus sur ces pathologies en lisant notre article.

Les différents types de malformations

Un cœur normal possède des valves, des artères et des chambres qui transportent le sang selon un schéma circulatoire : corps-cœur-poumons-corps-cœur. Lorsque toutes les cavités et les valves fonctionnent correctement, le sang est pompé à travers le cœur, vers les poumons pour l’oxygène, vers le cœur et vers l’extérieur du corps pour la distribution de l’oxygène. Lorsque les valves, les cavités, les artères et les veines sont mal formées, ce schéma de circulation peut être altéré.

Les malformations cardiaques congénitales sont des malformations qui sont présentes à la naissance. Elles peuvent ou non avoir un effet perturbateur sur le système circulatoire d’une personne. Par exemple, prenons le cas du foramen ovale perméable. Cette anomalie se définit par la persistance d’une communication entre les deux oreillettes, soit un défaut d’accolement des deux membranes. Cette malformation entraîne divers problèmes cardiaques (insuffisance, hypertension…). Pour en savoir plus sur cette pathologie, rendez vous sur www.deuxiemeavis.fr/pathologie/foramen-ovale-permeable-fop

Les signes et symptômes

Les malformations cardiaques congénitales sont présentes à la naissance et peuvent affecter la structure et le fonctionnement du cœur du bébé. Elles peuvent affecter la façon dont le sang circule dans le cœur et sort vers le reste du corps. Les maladies coronariennes peuvent varier de légères (comme un petit trou dans le cœur) à graves (comme des parties manquantes ou mal formées du cœur).

Les signes et les symptômes de ces maladies dépendent du type et de la gravité de l’anomalie en question. Certains défauts peuvent ne présenter que peu ou pas de signes ou symptômes. D’autres peuvent provoquer entre autre somnolence, fatigue, et respiration difficile.

Le diagnostic

Certaines malformations cardiaques congénitales peuvent être diagnostiquées pendant la grossesse à l’aide d’une échographie spéciale appelé échocardiogramme fœtal, qui crée des images échographiques du cœur du bébé en développement. Toutefois, certaines maladies coronariennes ne sont pas détectées avant la naissance ou plus tard dans la vie, pendant l’enfance ou à l’âge adulte.

Ainsi, certaines malformations peuvent être détectées tout au long de la vie. Le diagnostic est parfois difficile à obtenir car les symptômes peuvent être trompeurs, d’où la nécessité de consulter différents spécialistes de santé. En matière de diagnostic et de traitement, n’hésitez pas à explorer toutes les options qui s’offrent à vous, notamment le diagnostic en ligne avec la plateforme Deuxième Avis.

Le traitement

Le traitement des maladies coronariennes dépend du type et de la gravité du défaut présent. Certains nourrissons et enfants atteints peuvent avoir besoin d’une ou plusieurs opérations pour réparer le cœur ou les vaisseaux sanguins. Certains peuvent être traités sans intervention chirurgicale grâce à une procédure appelée cathétérisme cardiaque. Un long tube, appelé cathéter, est introduit par les vaisseaux sanguins dans le cœur, où un médecin peut prendre des mesures et des photos, effectuer des tests ou réparer le problème.

Parfois, la malformation cardiaque ne peut pas être entièrement réparée, mais ces procédures peuvent améliorer la circulation sanguine et le fonctionnement du cœur. Il est important de noter que même si leur malformation cardiaque a été réparée, de nombreuses personnes atteintes de maladies coronariennes ne sont pas guéries.

Passionnée par le domaine de la santé, je partage mes connaissances et mes astuces pour vous aider. N'hésitez pas à vous contacter si vous souhaitez écrire des articles pour le site.

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire